15.09.17 - 17.12.17
Petit Palais, Paris

Après l’exposition Carl Larsson en 2014, le Petit Palais consacre une grande rétrospective à Anders Zorn (1860-1920), l’autre figure centrale de la peinture suédoise.
Pourtant reconnu et admiré à Paris au tournant des XIXe et XXe siècles, Zorn n’a pas été célébré dans la capitale depuis 1906 ! Près de 150 œuvres permettront de retracer le parcours de ce grand artiste, ami et rival de Sargent, Sorolla, Boldini et Besnard, à la fois aquarelliste virtuose, peintre talentueux et graveur de génie.
Cette première rétrospective parisienne devrait marquer le retour en grâce d’un maitre resté très populaire en Scandinavie et célébré avec succès à San Francisco et New York en 2013 et 2014.
Outre le portraitiste mondain et le chantre du folklore et de la nature suédoise, l’exposition mettra en valeur son talent magistral d’aquarelliste, de graveur et celui, inédit, de photographe. Cette présentation bénéficiera des plus belles pièces du musée Zorn à Mora et d’un ensemble exceptionnel d’œuvres du Nationalmuseum de Stockholm, partenaire du projet, complété par d’importants prêts d’autres institutions scandinaves et françaises.

PRESSE
«A-t-on déjà vu un peintre représenter avec une précision et une sensibilité aussi magistrales l’eau — les moindres mouvements de l’onde sur le lac, ou la pluie londonienne — avec un sentiment de présence unique ?» | Le Parisien

«Des lumières splendides, une maîtrise de la représentation de l’eau époustouflante, des peintures de la société suédoise qui entre dans le XXe siècle, des hommages parfois à la simplicité de la vie… Anders Zorn a vécu plusieurs vies et il faut courir les découvrir toutes au Petit Palais.» | Exponaute

Maîtrise d'ouvrage : Paris Musée / Petit Palais, Musée des Beaux Arts de la Ville de Paris
Commissariat : Johan Cederlund, directeur du Zornmuseet, Mora
Carl-Johan Olsson, conservateur des peintures du XIXe siècle au Nationalmuseum de Stockholm 
Christophe Leribault, directeur du Petit Palais
Scénographie : Atelier Maciej Fiszer
Lumières : Sarah Scouarnec
Graphisme : Bastien Morin
Superficie : 800 m²

Credit photos  B Fougeirol et Maciej Fiszer